Biographie

Charles Fournier est né le 10 mars 1968 à Romorantin-Lanthenay (Loir et Cher). Membre du parti Europe Écologie Les Verts, il est vice-président de la région Centre-Val de Loire depuis 2010.

Vie professionnelle et associative

Titulaire d’un Deug de géographie, d’un DUT Carrières sociales et d’un DESS Stratégie et Ingénierie de la formation pour adulte. Ses travaux de recherche ont porté sur la formation des adultes à l’interculturalité [archive]. Il a notamment mise au point une ingénierie de formation s’appuyant sur l’usage d’un journal de formation, faisant le lien entre l’écriture et les processus d’autoformation.

Sa première expérience professionnelle significative fut la création puis la direction d’une association d’éducation populaire à Tours (STAJ Touraine [archive]) dont il a été le directeur pendant 5 années. Il a ensuite pris la direction nationale du réseau STAJ [archive], dont cette association était membre pendant quatre années. Après avoir créé une association d’appui à la vie associative, il a occupé le poste délégué général de l’association nationale Concordai [archive] pendant trois années.

Suite à ces expériences professionnelles dans le champ de la jeunesse et de l’Éducation Populaire, il a souhaité s’engager dans l’action publique locale et a occupé les fonctions de directeur Enfance et Jeunesse au sein de la Communauté de communes du pays de Vendôme ainsi que les fonctions de directeur de la Cohésion Sociale pour le compte de la ville de Vendôme [archive] (Loir et Cher), de 2004 à 2008.

Recruté en 2008 par la ville de Blois [archive] (Loir et Cher), il exercera la fonction de Directeur Général Adjoint de la collectivité puis celle de chargé de mission appui aux projets, financements extérieurs et coopération jusqu’en 2015.

Il est aujourd’hui créateur d’une entreprise « Transitions » qui accompagne collectivités, entreprise et associations, dans la conduite de leurs transitions.

Parallèlement à ces activités professionnelles, il a exercé de façon occasionnelle mais régulière, la fonction de formateur, concrétisant ses compétences en matière d’ingénierie pédagogique. Il a pu intervenir auprès des étudiants de l’ensemble des diplômes des filières sociales, former des agents de collectivités avec le CNFPT ainsi que des bénévoles et professionnels associatifs.

Il a occupé des responsabilités bénévoles dans de nombreuses associations et fédérations. Il a été président de Cotravaux [archive], réseau national des associations de chantiers internationaux de jeunes bénévoles, Président du réseau national STAJ [archive], membre du Conseil National de la Vie Associative, président d’un collectif d’associations tourangelles, la Fabrique, lieu d’expérimentation autour des enjeux de l’économie sociale et solidaire et de nombreuses autres associations à l’échelon national, régional et local.

Ces expériences associatives l’oint également conduit à s’engager dans des combats militants autour des questions de jeunesse, des enjeux de réappropriation de l’espace public, de l’éducation…

Père de deux enfants, il habite aujourd’hui à Blois (Loir et Cher).

Vie politique

En 1998, il participe à sa première campagne électorale, lors des élections régionales. Il est numéro 3 d’une liste citoyenne intitulée Urgence Sociale en Indre-et-Loire. En 2001, il conduit une liste alternative, écologiste et citoyenne lors des élections municipales à Tours. En 2008, il est candidat, non encarté, sur la liste conduite par les Verts aux élections municipales à Tours. Il est également suppléant lors des élections cantonales (Tours).

Il adhère aux Verts en 2002 mais ne reprend pas son adhésion en 2003 suite aux élections présidentielles. Il avait soutenu José Bové, qui n’était pas le candidat officiel du parti.

Il déménage pour raison professionnelle à Blois en 2008. Il est alors candidat au titre de la société civile sur la liste Europe Écologie Les Verts (le parti n’est pas encore constitué en 2009) pour les régionales (Région Centre). Il est élu et occupera les fonctions de Vice-président du groupe écologistes au sein de l’assemblée régionale de 2010 à 2015. Il s’impliquera plus particulièrement sur les questions de formation professionnelle, de jeunesse et de transports.

En mai 2015, il est désigné comme tête de liste régionale pour les élections régionales 2015. Il conduit la liste écologiste et citoyenne, qui obtiendra 6,6% [archive] des voix et fusionnera (malgré des désaccords comme le financement de Ryanair [archive]) au second tour avec la liste conduite par François Bonneau (PS). Il devient Vice-président du Conseil régional en charge de la démocratie, des initiatives citoyennes, du développement rural, de la coopération et de l’égalité. Il est également président du groupe Écologiste [archive], réunissant les neuf élus issus de la liste qu’il a conduit.

En 2016, Charles Fournier lance la Démocratie permanente [archive] dans la région Centre-Val de Loire. Il s’agit d’une démarche de reconnaissance des initiatives citoyennes et de construction d’outils de renouvellement démocratique [archive]. Cette démarche est aujourd’hui reconnue nationalement et suivie par des média [archive] comme par des chercheurs.

En 2018, il devient Vice-président à la transition écologique et citoyenne et à la coopération en Région Centre Val de Loire (ses délégations précédentes sont enrichies par l’énergie, les déchets et l’économie circulaire). Il lance également en partenariat avec l’Agefiph, un Plan régional pour l’égalité [archive], concernant trois sujets : l’égalité entre les hommes et les femmes, la lutte contre les discriminations et l’égalité pour les personnes handicapées.

En 2019, il lance la COP régionale. Les acteurs régionaux dans leur diversité sont appelés à contribuer à cette COP, avec des dispositifs adaptés à chacun : citoyen.ne, collectivités territoriales, entreprises ou fédérations professionnelles, établissements financiers, associations et collectifs, établissements de formation ou d’éducation, organismes de recherche…

Autres responsabilités :

Une semaine dans toute la région pour la COP

« Nous avons besoin de penser ensemble les solutions face au défi climatique »

Cette semaine, la COP régionale est venue à la rencontre des habitants des 6 départements de la région Centre-Val de Loire. Des visites inspirantes en journée auprès d’acteurs engagés, suivies de soirées publiques ponctuées de débats et d’ateliers sur l’urgence climatique et sociale ont permis de rencontrer des citoyens soucieux ou curieux de leur avenir environnemental.